Les hauts et les bas de l'adolescence

ici nous parlons des problèmes que nous rencontrons durant l'adolescence, divorce, automutilation, suicide, cancer... Ici on nous soutiens!!!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Écoliers obligés à disserter sur le sexe

Aller en bas 
AuteurMessage
Chila
Admin
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Écoliers obligés à disserter sur le sexe   Jeu 17 Mai - 14:55

École-Discipline
Écoliers obligés à disserter sur le sexe



Jean-Philippe Pineault
Le Journal de Montréal
17/05/2007 05h18

www.canoe.com/journaldemontreal.map




Des écoliers de quatrième année ont été forcés à faire un travail sur la fellation.




Des écoliers de quatrième année ont été forcés par leur directrice à faire un travail sur la fellation, comme punition, pour avoir insulté un camarade de classe.

La directrice de l'école primaire de l'Odyssée, à Sainte-Catherine sur la Rive- Sud, a exigé cette «réflexion» pour réprimander les quatre jeunes du primaire qui avaient ridiculisé un autre élève, affirmant qu'il s'adonnait à ce genre d'acte sexuel.


En dix lignes, les garçons ont eu à définir, selon eux, ce qu'est de faire une fellation et où ils ont appris à faire allusion à cette pratique sexuelle.
Prenant connaissance du travail exigé de leur enfant, les parents d'un des garçons, renversés qu'on pose de telles questions à un jeune de neuf ans, ont refusé que leur enfant remette la réflexion.

L'école change son fusil d'épaule

La directrice de l'école, Andrée Lessard, n'a pas répondu aux questions du Journal, préférant transférer l'épineux dossier à la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSGS).
Invitée à se prononcer sur la technique peu orthodoxe de la directrice pour régler le problème, la CSGS a elle aussi refusé de se mouiller.
«Je ne suis pas en mesure de me positionner sur le travail demandé aux élèves», a indiqué la porte-parole de l'organisme, Annie Deschamps.
En milieu d'après-midi hier, la direction de l'école a finalement fait marche arrière, changeant la nature du travail qui avait été demandé au garçon qui ne l'avait pas remis.
«Il y a eu une entente avec les parents sur la réflexion qui avait été demandée. Elle va porter sur le langage approprié dans l'école», a expliqué Mme Deschamps de la CSGS.

Méthode aberrante

Selon le beau-père d'un des enfants réprimandés, l'école aurait pu punir les écoliers en demandant de faire un travail sur le langage vulgaire par exemple.
«Je trouve ça aberrant de demander à un enfant ce qu'est la fellation. À mon avis, c'est trop tôt pour demander ce genre de choses», dit-il.
En entrevue au Journal, le jeune garçon a dit s'être senti «gêné» de rédiger un tel travail.


Combattre l'intimidation

Réprimander un enfant qui utilise des expressions non appropriées pour insulter ses camarades n'est pas toujours évident. Voici les trucs du psychologue scolaire Richard Gagné.
En insultant un camarade de classe,un jeune démolit sa réputation sur la place publique. Comme réparation,on peut exiger du jeune fautif des excuses publiques.
Expliquer aux enfants qu'une agression verbale est aussi grave qu'une agression physique.
Amener les enfants victimes d'injures et les témoins à dénoncer les jeunes qui insultent les autres.
On peut montrer aux jeunes que des insultes qui semblent à première vue banales ont un effet dévastateur sur celui qui les reçoit.



croyez-vous que la directrice a eu raison de faire une réflexion sur ce sujet malgré ce qu'ils ont fait?

_________________
XxX-Chila-XxX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monadolescence.jeun.fr
 
Écoliers obligés à disserter sur le sexe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cododo obligé... quelle plaie!!
» Obligation de se présenter pour participer au forum !
» Cochon d'inde
» Les choses de la vie qui m'ont construite
» Association Ecoliers du Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hauts et les bas de l'adolescence :: L'actuel :: Réagissez-
Sauter vers: